“Comment gagner (ou perdre) aux Oscars”, mon article publié sur VanityFair.fr

vanity fair oscar

Capture d’écran du site VanityFair.fr

La nuit du 2 mars, le monde du cinéma cessera de tourner, suspendu à la 86e cérémonie des Oscars. Une soirée capitale qui débute en coulisses six mois plus tôt, durant les festivals, en « Une » des magazines et sur les tapis rouges. Enquête sur les petits secrets de Hollywood. Lire la suite via ce lien.


 En bas de cette page, vous trouverez une sélection de mes articles publiés sur le site Vanityfair.fr

Posted in Cinéma | Tagged , , , , | Leave a comment

L’Europe dit “Stop au Gâchis”

Qu’il s’agisse d’acheter des légumes suisses surdimensionnés ou de transformer des melons français en énergie électrique, des initiatives se créent dans toute l’Europe pour répondre au problème du gaspillage.

Copyright: Tous droits réservés par Best Planet

Copyright: Tous droits réservés par Best Planet

Et si le gaspillage alimentaire avait des avantages ? Alors que la sensibilisation ne suffit plus, des projets concrets se multiplient en Europe, avec de vraies solutions. Et pour 2014, année européenne de lutte contre le gaspillage alimentaire, des pays, dont la France, réussissent à allier créativité et action.

La société Boyer, producteur de melons en Midi-Pyrénées, parvient à ne plus gâcher ses fruits depuis l’installation en 2011 de la première usine de bio-méthanisation du pays. Les melons censés être jetés, à cause de leur forme et leur taille invendables, sont transformés en biogaz au lieu d’aller aux ordures. Valérie Doussaint, à l’origine du projet, affirme que tous les fruits sur le point d’être gâchés sont écoulés. C’est donc un projet écologique et fructueux. En 2012, les melons ont rapporté 297 202 kilowatts et 3 620 tonnes de melons n’ont pas été transportées à la décharge, ce qui équivaut à 170 000 € d’économie. Le biogaz transformé en électricité, revendu à EDF, a rapporté 56 000 €.

En Bretagne, on évite le gaspillage d’une autre manière, en liquidant les produits à date courte sur le point d’être jetés. La start-up Zéro-Gâchis (voir encadré), lancée par deux frères, s’allie à plusieurs enseignes pour créer des rayons de produits à date courte et aux prix bradés.

L’Europe de l’anti-gâchis Continue reading

Posted in Reportages | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

Une data-enquête sur le chômage en Ile de France

Source: Insee A voir sur https://www.google.com/fusiontables/DataSource?docid=1mKveLsNXGr4kGJbMnANjbEriZMAyAr6pNLfyELY

Source: Insee
A voir sur https://www.google.com/fusiontable/DataSource?docid=1mKveLsNXGr4kGJbMnANjbEriZMAyAr6pNLfyELY
Sur la carte : en rouge, les villes au taux de chômage compris entre 22,5 et 15%. En jaune, les villes au taux de chômage compris entre 10 et 14,9%. En vert, les villes au taux de chômage compris en 7 et 9,9%.

De simples données sur le chômage peuvent en dire beaucoup sur la situation économique d’une région, sur ses inégalités et la répartition d’une population. En étudiant le chômage des villes les plus peuplées d’Ile de France en 2009, on en apprend énormément sur une région qui se révèle très fragmentée.

Rive droite du chômage, rive gauche de l’emploi

En 2009, le département ayant le plus de chômage est le Val d’Oise, en se référant au taux de chômage des 10 villes les plus peuplées de chaque département de la région.

Sarcelles (95) est celle qui connait le plus haut taux de chômage avec 22,5%. Par ailleurs, cette commune est limitrophe à Garges-lès-Gonesse et Villiers le Bel. Ces deux villes du 95 sont à la suite du classement, après Sarcelles, avec 21,2% pour Garges-lès-Gonesse et 17,8% de chômage à Villiers le Bel.

Le poumon du chômage dans le nord-est de l’Ile de France

Ces communes sont à la limite de la Seine Saint Denis, le 2e département au taux de chômage le plus élevé de la région. Saint-Denis (22,1%), Aubervilliers (21,8%) sont en haut du classement du chômage dans les 10 villes les plus peuplées du 93. Elles sont situées à la frontière du Val d’Oise, tout près de Sarcelles. C’est cette partie de la région qui recense les villes au plus fort taux de chômage (voir les points rouge sur la carte).

Pour rejoindre ce propos, on remarque le même phénomène à Paris. Les arrondissements qui se trouvent à la frontière du Val d’Oise et de la Seine-Saint-Denis sont les plus touchés. Le 19e arrondissement a un taux de 15,3%, 13,7%  dans le 20e arrondissement et 13,1% dans le 18e. Continue reading

Posted in Reportages | Leave a comment

Un cours en ligne pour étudier la vie de John F. Kennedy

22 novembre 2013, 50 ans que John Fitzgerald Kennedy a été assassiné devant le monde entier. Sa vie ne finit pas de passionner. Un nombre incalculable de livres, d’articles, de films et de documentaires ont raconté l’histoire de cet homme et de sa famille au destin maudit. Un MOOC (un cours diffusé sur internet) est à présent disponible sur John Fitzgerald Kennedy pour étudier son travail, son assassinat, l’impact qu’il a eu sur le monde politique et surtout pour ne pas oublier cette page de l’Histoire.

John et Jackie Kennedy à Dallas le 22 novembre 1963, quelques minutes avant l'assassinat.

John et Jackie Kennedy à Dallas le 22 novembre 1963, quelques minutes avant l’assassinat.

C’est la plateforme de cours en ligne Coursera  qui propose cette année un MOOC sur la vie du 35e Président des Etats-Unis. Intitulé “The Kennedy Half Century”, le cours est dispensé par Larry J.Sabato, professeur à l’Université de Virginie aux Etats-Unis.

Au programme : sa vie politique, son assassinat et son influence

Le principe est simple, pendant quatre semaines, les personnes inscrites pourront suivre les leçons de Larry J. Sabato en vidéos. Les quatre parties contiennent 10 vidéos qui varient entre 10 à 20 minutes. Continue reading

Posted in Reportages | Tagged , , , , , , , , | Leave a comment

Gaz de schiste : Non en France, oui à l’étranger

Total, GDF Suez, Perenco, ces entreprises pétrolières françaises exploitent et explorent du gaz de schiste à l’étranger sous les yeux du gouvernement français, et parfois même avec son aide, alors que François Hollande prône une politique contre ce gaz non conventionnel.

Licence CC: Paternité, Pas d'utilisation commerciale. Certains droits réservés par Ownipics

Licence CC/Flickr: Paternité, Pas d’utilisation commerciale. Certains droits réservés par Ownipics

«Tant que je suis président, il n’y aura pas d’exploration de gaz de schiste », déclare le Président le 14 juillet dernier. Quelques mois plus tard, le Conseil Constitutionnel valide la loi Jacob qui interdit l’exploitation et l’exploration du gaz de schiste par fracturation hydraulique en France. Or, cette loi ne se prononce que sur la  méthode et pas sur l’exploitation même. Une loi subtile qui concerne seulement la France et permet aux entreprises françaises de poursuivre leur travail à l’étranger. Autrement dit, le gouvernement protège le territoire et ferme les yeux sur les activités néfastes de ces firmes sur l’environnement hors de nos frontières.

« On est dans la logique « pas dans mon jardin » »

Isabelle Lévy, militante du “Collectif fertois contre le gaz de schiste”, nous révèle : « Nicole Bricq (ancienne ministre de l’Ecologie, ndlr) a emmené l’année dernière Total au Maghreb pour vendre les capacités des entreprises françaises dans le domaine de la fracturation hydraulique. On est bien dans la logique « pas dans mon jardin. »
A ce jour, Total explore du gaz non conventionnel en Pologne et au Danemark et est en développement aux Etats-Unis, en Algérie, en Australie et en Chine. Continue reading

Posted in Reportages | Leave a comment

Les tables rondes du Hollywood Reporter : Action !

A ne pas manquer pour les amoureux de cinéma et de séries TV, les “Awards Roundtable” par le Hollywood Reporter. Chaque année, le magazine américain organise des rencontres entre les meilleurs réalisateurs, scénaristes, acteurs, actrices (de cinéma et de séries TV) de l’année.

Cette saison, pour la session des acteurs, on retrouve Jake Gyllenhaal (Prisoners), Forest Whitaker (Le Majordome), Matthew McConaughey (Dallas Buyers Club), Jared Leto (Dallas Buyers Club), Josh Brolin (Labor Day) et Michael B. Jordan (Fruitvale Station).

Ils ont une heure pour se partager des anecdotes sur leur carrière, leurs pires auditions, leurs méthodes de travail et tant d’autres choses…

On attend les autres rencontres avec impatience.

Posted in Cinéma | Tagged , , , , , , , , | Leave a comment

Les journalistes de La Provence veulent croire en leur indépendance

Ce jeudi [14 mars 2013] arrivera dans les locaux de La Provence Bernard Tapie, le nouvel actionnaire du groupe Hersant Media. Après des semaines de polémiques sur la liberté de la presse, les journalistes vont enfin savoir ce qu’il prépare pour leur journal. Ces derniers ont tenu à créer leur société des journalistes pour protéger leur indépendance. Cette initiative répond aussi aux attaques de leurs confrères mettant en cause leur crédibilité et leur professionnalisme depuis la connexion entre Bernard Tapie et leur journal.

Bernard Tapie / Certains droits réservés (licence Creative Commons)

Depuis que le milliardaire a acquis 5% des actions du groupe Hersant Média, détenteur de La Provence, beaucoup ont fustigé sa venue et ont manifesté leur crainte pour la liberté de la presse. Dans le milieu médiatique et au-delà, l’affairiste connu pour ses histoires frauduleuses serait capable de censure, de manipulation et d’utiliser son journal pour faire de la communication. Il semblerait qu’il utiliserait le quotidien comme cheval de Troie pour entrer en politique bien qu’il le dément ou pour toucher l’Olympique de Marseille, son ancien club en tant que président. Face aux attaques se trouvent aussi les journalistes du quotidien. Ils n’avaient pas encore eu affaire à Bernard Tapie qu’on les percevait déjà comme ses petits soldats. Or, les Provenciaux veulent rappeler aux Parisiens qu’un journal appartient à ses journalistes et pas à ses patrons.

Avant même de connaître le nom du nouvel actionnaire, 147 journalistes de La Provence ont assuré leurs arrières en signant une charte de déontologie et en créant leur société des journalistes (SDJ). Sophie Manelli, journaliste à La Provence et l’une des neufs élus de la SDJ, a répondu aux attaques venant de ses confrères sur sa rédaction : « Depuis que La Provence a été rachetée par Bernard Tapie, on nous fait un procès d’intention. C’est hallucinant. Nos confrères pensent que par principe, les journalistes sont à la botte de leur patron. C’est ignoble, c’est une piètre idée du journalisme. » Elle admet avoir « très très mal vécus » avec ses collègues leurs accusations. « Ils nous ont enfoncés d’emblée » ajoute-elle.

Garder la confiance des lecteurs et contrer l’hypocrisie des confrères

Leur société des journalistes aura justement pour but de protéger leur liberté et leur indépendance, en péril selon plusieurs médias et le Syndicat National des Journalistes-CGT. Avec leur charte « adaptée » à leur journal et « inspirée de la charte de Munich », la SDJ prouve que l’importance reste « leur indépendance ». Sophie Manelli décrit leurs ambitions : « Nous devons transmettre l’information, laisser parler les personnes mises en cause et retourner aux bases, aux règles de notre métier ». Questionnée sur la confiance des lecteurs probablement mise à mal, la journaliste avoue que « les attaques des confrères peuvent causer la perte de confiance et de crédibilité face à [leurs] lecteurs. » Elle rappelle que « un journal qui n’est pas libre n’est pas crédible, il va vers la mort. L’indépendance des journalistes est essentielle. » Une idée alors partagée avec leurs confrères mais que ces derniers semblent ignorer. Lors de la conférence à Marseille, « Libérons la presse », Mediapart, Marsactu et d’autres médias ont dénoncé l’arrivée de M. Tapie. Les journalistes de La Provence ont tenu à leur rappeler lors de cette soirée que d’autres hommes d’affaires [Serge Dassault (Le Figaro), Arnaud Lagardère (Europe 1, Paris Match) ou Martin Bouygues (TF1), ndlr] étaient à la tête de grands médias. Ils ont dénoncé cette hypocrisie tout en rappelant qu’ils « n’avaient pas encore de menottes aux poignets».

Laurent Mauduit : « Où est l’enjeu démocratique, signer cette charte n’est pas suffisante »

Ils ne comptent pas se coucher et ont prévu plusieurs moyens pour assurer leur indépendance. Ils ont affirmé leur volonté de faire signer à Bernard Tapie leur charte déontologique. Interrogé sur la situation de ses confrères à La Provence, Laurent Mauduit, journaliste à Mediapart et spécialiste sur les affaires de Bernard Tapie s’est confié : « Je ne veux pas prendre à parti mes confrères, mais où est l’enjeu démocratique ? La satisfaction de signer cette charte n’est pas suffisante. C’est comme faire signer à un mafieux une charte de l’honnêteté ». Journaliste d’un site d’actualité indépendant, il se permet de donner son avis sur la situation de la presse et n’épargne pas les autres grands patrons : « Aujourd’hui, la liberté du pluralisme dépend des actionnaires. C’est grave qu’un homme comme Serge Dassault qui n’a pas ses affaires dans la presse, mais dans les armes et autres, soit à la tête d’un journal ».

 « Nous avons la force morale et nous pouvons faire beaucoup de bruit »

Bien que les journalistes soient prêts à imposer leur vision du journalisme, il n’empêche que Bernard Tapie ait la sienne. Dans une interview à BFM TV, il partage une idée qui est loin d’être déontologique sur le métier de journaliste. Il fustige : « Quelle est cette manie de vous croire détenteur d’un contre-pouvoir ? ». Il affirme ne pas vouloir mettre de bâtons dans les roues au maire, au conseil régional et il clame sur le plateau « Vive le maire ! ». Face à ses idées, Sophie Manelli, porte-parole des journalistes de La Provence, ne préfère pas s’avancer : « On ne se prononce pas, il va arriver jeudi dans nos bureaux. On ne fait pas de journalisme prédictif ». Ils n’ont encore aucune idée de son futur rôle, de ses ambitions, pour l’instant ils restent dans l’attente. Mais concernant un futur désaccord éditorial, elle prévient qu’ils ne comptent pas rester les bras croisés : « Notre devoir est de diffuser l’information sans aucune pression. Nous luttons contre l’autocensure. Dans le cas où nous serons en désaccord avec la ligne éditoriale, nous en parlerons avec notre directeur de rédaction (Olivier Mazerolle, ndlr). Nous ferons un communiqué interne puis externe. Et dans un cas extrême, nous ferons une motion de défiance. Nous n’avons pas la force de l’argent ou du pouvoir mais nous avons la force morale et nous pouvons faire beaucoup de bruit ». Ils ne comptent pas non plus ignorer l’actualité de Bernard Tapie. Si quelque chose se passe en local, Sophie Manelli affirme qu’ils traiteront l’information avec leurs sources. « On précisera qu’il est actionnaire du Groupe Hersant Media ». Concernant l’actualité nationale, ils utiliseront les dépêches AFP, « car nous restons un journal régional » explique-t-elle. « Nous traiterons son actualité comme n’importe qui d’autre». A présent, seul l’avenir nous le dira.

Posted in Reportages | Leave a comment